12
déc
2018

Pour une refondation des politiques d’asile et de migration

L’Europe est confroasile et migrationntée à une demande d’asile de la part de réfugiés importante et continue depuis plusieurs années. Face à ces flux provenant tant de la mer que des routes terrestres, les pays européens ont trop souvent répondu de manière dispersée, subissant les évolutions et sans grande cohérence.

Notre continent attire également des migrants en quête d’un avenir économique meilleur. Ces migrants dits « économiques » sont contraints bien souvent, faute de voies sûres et légales, à se mettre hors la loi.

Ce Livre Blanc fournit sans détour les chiffres clés de la migration et de l’asile. En s’appuyant sur des constats solides et une analyse fouillée des politiques menées, tant au niveau belge qu’européen, il vise à refonder les politiques d’asile et de migration. Basé sur sept principes d’action, ce Livre Blanc propose une réponse efficace, cohérente et solidaire afin de garantir le respect de nos valeurs d’humanité et d’accueil à ceux qui sont en détresse. Par le traitement des demandes d’asile proche des pays d’origine ou des routes de migration, par l’octroi de visas humanitaires et en ouvrant des possibilités de parrainage, par l’amélioration des procédures de retours et l’élaboration de pistes concrètes pour l’intégration durable, ce Livre Blanc allie le droit à la fraternité et le devoir de responsabilité.

Par Eugenia BARDARO, Georges DALLEMAGNE et Antoine DE BORMAN

Télécharger la publication

 

6
déc
2018

JOBS JOBS JOBS… LA CROISSANCE BELGE EST-ELLE PORTEUSE D’EMPLOI ? – Analyse

 

Ces trois dernières années ont été marquées par le retour de la croissance économique au niveau européen, notamment dans les pays de la zone Euro. Cependant, certains pays ont pu mieux profiter que d’autres de l’embellie générale et d’une conjoncture favorable à l’échelle mondiale. Au niveau de nos pays limitrophes, l’Allemagne et les Pays-Bas, par exemple, ont mieux performé que la moyenne européenne, tandis que la Belgique et la France sont restés à la traîne.

En effet, alors que la Belgique avait remarquablement bien résisté à la crise économique de 2008, notre Royaume a moins profité de l’embellie de la conjecture mondiale durant la période récente que ses voisins directs. La croissance du PIB s’est révélée décevante comparativement aux autres économies de la zone euro et à ses voisins directs. De plus, cette croissance économique ne s’est pas traduite en une amélioration proportionnelle sur le marché du travail, principalement en regard de la grosse marge de progression dont elle disposait étant donné le faible taux d’emploi belge. Nous constatons aussi une dégradation qualitative du marché de l’emploi, les temps partiels contraints ainsi que le travail à durée déterminée augmentant proportionnellement plus que le travail à temps plein lors de la dernière période. Enfin, nous remarquons que l’emploi féminin a été le grand oublié des grandes réformes du marché du travail des dernières années.

Les compliments que le Gouvernement fédéral s’adresse à lui-même sont dès lors décalés par rapport aux résultats économiques constatés, l’économie belge n’ayant pas pu profiter pleinement de la reprise économique observée tant au niveau mondial qu’européen.

Par Martin NEVE

article echo job job jobDH

AGENDA

MARDI 9 MAI 2017 lln LOUVAIN-LA-NEUVE – 60 ANS APRÈS LE TRAITÉ DE ROME, COMMENT RELANCER LE PROJET EUROPÉEN?
>>> En savoir plus
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
TOURNAI – QUEL FUTUR POUR LE COMMERCE EN CENTRE‐VILLE ?
>>> En savoir plus

Suivez-nous sur Twitter

Dernière publication

villes-nouvelles