27
avr
2015

Le développement humain. Une vie de qualité, un bonheur partagé – Texte adopté par les membres du cdH en avril 2013

couverture dvlpt humainCrise économique, crise financière, crise sociale, crise environnementale ; de toutes les crises qui affectent notre société, la plus grave, celle qui se nourrit de toutes les autres, est la crise de confiance dans l’avenir : le sentiment insupportable que nos enfants pourraient avoir une vie plus difficile que la nôtre.

Ces crises ne sont pas temporaires. Elles appellent à une remise en cause beaucoup plus profonde de notre société, qui fait l’apologie de l’individualisme et du matérialisme.

Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes convaincus qu’il y a moyen de changer ce cours des choses. A force de changements à petite comme à grande échelle, nous pouvons redonner l’espoir d’une société et d’un développement centrés sur l’humain, sur chacun d’entre nous. Nous avons cette opportunité formidable, de vivre à une époque charnière, de quitter un modèle de développement pour en inventer un nouveau.

Nous sommes tous des acteurs du changement. L’ordre des choses n’est pas immuable. Nous voulons donner le goût de l’avenir, offrir à chacun la conviction que demain peut être meilleur qu’aujourd’hui. Les crises offrent des opportunités de changement : il faut les saisir.

Faire face aux défis de l’avenir nécessite de la créativité. Nous ne connaissons pas aujourd’hui tous les défis auxquels nous devrons faire face demain. Ce que nous savons, par contre, c’est que les évolutions sont de plus en plus rapides, de plus en plus complexes. La réponse ne viendra pas de quelques initiés. Tous les acteurs doivent s’inscrire dans une dynamique de créativité et d’innovation, accepter de se mettre en danger, sortir des réponses faciles, maintes fois éprouvées, qui ont montré leurs limites.

Nous devons favoriser l’innovation sociale, avoir l’audace de revoir notre modèle de développement en profondeur. La frénésie de consommation de biens et de services n’est plus aujourd’hui un projet ni crédible, ni souhaitable. Nous souhaitons privilégier un modèle de développement non seulement durable, mais surtout plus humain, pour lequel la croissance économique n’est plus une fin en soi mais un outil au service de la croissance de la qualité de vie. Une meilleure qualité de vie, mais aussi plus de sens et plus de liens, telles sont les priorités de notre modèle de développement, un développement humain.

Le texte du développement humain a été adopté par les membres du cdH le 27 avril 2013 à Louvain-la-Neuve. Il est le fruit d’un important processus de consultation des forces vives de la société (partenaires sociaux, associations…), de réflexion et de prospective, que le CEPESS a coordonné durant plusieurs mois, et auquel les militants du cdH ont été étroitement associés.

You may also like

Publication du livre « Les villes reliantes: Favoriser les liens pour humaniser les territoires urbains » (Presses Universitaires de Louvain)
UN LIVRE BLANC POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DES RÉACTEURS AUX ACTEURS !
La qualité du travail du Cepess reconnue par L’Echo
Pour une refondation des politiques d’asile et de migration