3
fév
2016

CRÉER UNE ASSURANCE AUTONOMIE POUR UN ALLONGEMENT DE LA VIE DE QUALITÉ – Etude du CEPESS

pdg aa site pngL’allongement de la vie et l’augmentation de la part de personnes âgées dans la société nécessitent de repenser le cadre de vie des aînés. Comparée aux autres pays de l’OCDE, la Belgique connaît un taux très élevé de placement en maison de repos des aînés. Cela s’explique notamment par le taux élevé de résidents qui y présentent une perte d’autonomie faible voire nulle. Ces constats interpellent quand on sait que la grande majorité des aînés souhaitent vivre le plus longtemps possible à leur domicile. Par ailleurs, l’hébergement dans le secteur résidentiel pose des difficultés tant d’accessibilité financière que de coût public.

Plusieurs axes de réponse doivent être apportés à cette situation : (1) Améliorer le lieu de vie et de l’habitat pour répondre à l’isolement et au sentiment de solitude à l’origine de l’institutionnalisation de nombreux aînés; (2) Diversifier les lieux de vie et d’accueil, intermédiaires entre le domicile et la maison de repos et de soins ; (3) Renforcer les aides et services à domicile, compte tenu de la complexité et du fractionnement des mécanismes existants.

La présente contribution analyse l’opportunité de développer une assurance autonomie afin d’assurer le développement du secteur des aides et services à domiciles. Cette assurance autonomie doit permettre à toute personne qui connaît une perte d’autonomie d’avoir accès, en fonction de ses besoins, à l’aide et aux services professionnels indispensables pour choisir en toute autonomie son lieu de vie. Moyennant une contribution de solidarité réduite, cette assurance autonomie peut éviter des coûts bien plus importants tant pour les particuliers que pour les autorités publiques. Elle permet aussi et surtout de permettre à un nombre beaucoup plus important d’aînés de demeurer à domicile s’ils le souhaitent et ainsi de veiller à leur qualité de vie.

Par Sabine Malric-Smith

Télécharger la publication

 

You may also like

Carte blanche – « OUI, IL EST POSSIBLE D’ÊTRE UN HOMME ET D’ÊTRE FÉMINISTE »
Les midis de l’Europe: « L’Union européenne face à la question migratoire » – Conférence – 28 février – Bruxelles
Reportage – Colloque International sur les villes à échelle humaine – CEPESS – 22/11/17
« Linking cities, l’avenir des villes au 21ème siècle! » Les actes du colloque du 30 novembre 2016